Enfant méchant, Enfant mauvais ou enfant dépressif ?

Enfant méchant, Enfant mauvais ou enfant dépressif ?

Dr CARRE-ORENGO Catherine

Profession

Médecin

Spécialités

Médecin généraliste, pédiatre et psychiatre

Financeur

Formation DPC organisée par l'ODPC AFML (n°1032)

Disponible

  • Début : 25/10/2019
  • Fin : 26/10/2019
  • Durée : Deux jours
  • Ville : Strasbourg

Enfant méchant, Enfant mauvais ou enfant dépressif ?

« aucun enfant ne naît « méchant » ou « mauvais ». un enfant qui a des comportements violents, agités, asociaux ou cruels envers autrui n’est pas un être à part. un enfant que son entourage déclare comme étant « méchant » est un enfant malheureux et souvent très culpabilisé par son incapacité à dominer sa propre vie pulsionnelle. d’où lui vient cette agressivité envers autrui ? n’est-elle pas l’équivalent d’un symptôme dépressif, voire d’un véritable mouvement mélancolique, dont l’existence est trop souvent oubliée à cet âge ? À partir de cas cliniques, cette formation permet de comprendre les mécanismes psychopathologiques par lesquels certains enfants en arrivent à construire de telles défenses psychiques. cet éclairage peut aider à conseiller les parents en désarroi qui viennent consulter et permettre à l’enfant de sortir du cercle vicieux dans lequel il s’est installé.

Pour qui?

Médecin généraliste, pédiatre et psychiatre

Objectifs

Objectifs généraux : Jour 1  Repérer des éléments cliniques nécessaires au diagnostic et le distinguer d’autres pathologies,  Conduire une démarche diagnostique initiale : repérer un tableau mélancolique devant des signes de turbulence, d’agitation voire de violence extrême qui ne sont pas spontanément évocateurs de ce trouble. Jour 2  Comprendre la psychopathologie de la dépression et des mouvements mélancoliques et les distinguer de la résilience.  Participer au suivi en collaboration avec un pédopsychiatre, ayant si possible acquis une compétence dans ce diagnostic. c. Objectifs pédagogiques spécifiques : A l’issue de la formation, le médecin sera en capacité de : Jour 1 1. Diagnostiquer les enfants agités, perturbateurs. 2. Reconnaître les signes qui orienteront le diagnostic vers une symptomatologie dépressive et plus particulièrement un mouvement mélancolique. 3. Se servir de son contre transfert pour en faire un élément de repérage diagnostique. Jour 2 4. Comprendre la psychopathologie des mouvements dépressifs mis en jeu. 5. Appréhender l’intérêt du mouvement mélancolique dans la construction du psychisme d’un enfant en difficultés relationnelles. 6. Evaluer la nécessité et l’efficacité du traitement chimiothérapique afin de maintenir ou non sa prescription. 7. Aider, conseiller et soutenir les parents et la fratrie qui sont eux-aussi en souffrance dans ce contexte.
Best Western Hôtel de l'Europe, 38 rue du fossé 67000 STRASBOURG